Chroniques

Shaena

— C’est hors de question, père ! Si j’ai refusé il y a neuf ans, et si je ne vous ai pas obéi alors, croyez bien que ce n’est pas pour vous obéir aujourd’hui !

Extrême nord de l’Ecosse, 1214

Quand Connor revient à CastleWhite après neuf ans d’absence, c’est pour constater que les desseins de son père, le seigneur de Caithness, n’ont pas changé à son égard : quoique grabataire et alcoolique, il n’a pas renoncé à le contraindre à épouser la fille de leur pire ennemi : le jarl des Orcades. Une Scandinave ! Quand tout le monde sait que c’est à ces chiens de Vikings qu’on doit la mort de Tormond !

Connor est catégorique. S’il doit se marier un jour, ce sera avec une Ecossaise. Jamais il n’épousera cette sauvageonne dont il a gardé le souvenir, une gamine d’à peine dix ans, maigre, plate et farouche.

Peu importe qu’elle ait grandi, peu importe sa beauté, ce que leurs pères peuvent comploter. Peu importe qu’il soit devenu homme, peu importe qu’elle soit devenue femme. Rien ni personne ne le fera changer d’avis.

Pas même elle.

Suite à un concours, j’ai gagné le livre numérique Shaena. Voilà comment je me suis retrouvée à lire ce quatrième roman historique d’Aurélie Depraz que je remercie.

L’auteure vous entraîne dans une romance en Ecosse où nous découvrons Connor, de retour à CastleWhite après neuf années d’absences. Il a quitté sa terre natale après avoir refusé l’ordre de son père : épouser une scandinave. Il en était hors de question. Beaucoup de travail l’attend pour remettre CastleWhite en état, totalement laissé à l’abandon par son père devenu un ivrogne.

Les descriptions et la belle plume de l’auteure nous plongent totalement dans l’histoire. En plus d’avoir un vocabulaire poussé sur les Highlands que j’ai apprécié, on voit que le sujet est maîtrisé. Les descriptions sont complètes et agréables. Les dialogues sont équilibrés, tout est réuni pour une lecture très plaisante.

Submergée par l’émotion, Shaena retenait son souffle. Là, tout près, à moins de deux pieds d’elle, une chandelle à la main, Connor la détaillait, une expression indéchiffrable sur ses beaux traits écossais. L’avait-il reconnue ? Que ressentait-il ? La détestait-il toujours ?

J’ai adoré Connor, cet homme droit et humble qui n’hésite pas à mettre la main à la pâte pour remettre le domaine à flot. Shaena m’a attendrie pas sa gentillesse et sa douceur, ainsi que son caractère bien plus fort qu’on ne le croit. Elle n’est pas la fille d’un guerrier pour rien. J’ai également beaucoup aimé et ri avec Sean, le meilleur ami de Connor qui apporte une sacrée dose d’humour. Pour finir, comment ne pas s’attacher au petit Neil ?

Au fil de l’histoire, les pièces du puzzle se mettent en place. On comprend l’enjeu politique et cette alliance souhaitée et maintenue depuis neuf années. Nous nous laissons entraîner par l’évolution des personnages, leurs émotions, les confidences et les événements, dans une très belle cohérence. Difficile d’en dire plus, je ne veux pas vous spoiler.

Shaena est une belle histoire tout en douceur. Plus courte que celles que j’ai l’habitude de lire, ce qui est aussi agréable et ce n’est pas pour autant qu’elle n’est pas développée ou que j’ai été frustrée. Je suis très contente de ma lecture et vous la conseille.

Le site de l’auteure

Disponible sur Amazon

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code