Chroniques

Roadway

«Je laisse la pluie nettoyer mon visage, ma peau, purger mes vingt ans d’enfer dans cette ville et je franchis la frontière. Je quitte « ici » pour aller « plus loin ».»

Elle marchait sous la pluie, son sac sur les épaules, le visage ravagé par le maquillage, et le dos tourné à sa vie d’avant.

Lui entamait un voyage solitaire pour se retrouver, quittant son foyer sans regret à bord de sa voiture.

Sur le bord de la route, elle respirait et savourait sa liberté. Il n’a pas eu le cœur à la laisser là, trempée.

Et pourtant, la rencontre entre ces deux êtres opposés n’est que le début d’un voyage semé d’embûches, de secrets et de vérités.

Angéline… Une auteure de plus que j’ai découvert grâce à Wattpad. Je suis complètement accro à sa saga Amour Fantôme que je rêve d’avoir dans ma bibliothèque. Un jour, j’espère. Cependant, ce n’est pas celle-ci que je vous présente, mais sa première fiction éditée aux Éditions Sharon Kena : Roadway : Take me. Cette histoire nous entraîne dans un roadtrip qui débute à Augusta où deux personnes vont se retrouver pas hasard… ou par destin ?

Je connaissais déjà la merveilleuse plume de l’auteure, mais dans un univers fantastique. Quand elle m’a annoncé que Roadway allait être édité, j’ai été naturellement intriguée. La lecture est fluide avec un vocabulaire simple, mais varié qui nous fait tourner les pages sans s’en rendre compte.

Les personnages ont chacun leur passé, bien opposé. Alexander est un jeune homme de « bonne famille » ayant eu une belle enfance avec des parents aimants, tandis que Dallas fuit sa mère. Ils se retrouvent les deux à partir sous la pluie. L’un pour fuir, l’autre pour découvrir. Alexander veut traverser le pays, avant d’aller à l’université et Dallas espère commencer une nouvelle vie, loin d’Augusta. C’est impossible de ne pas s’attacher à nos deux aventuriers dont les points de vue sont en alternance régulière. Il n’y a pas de personnage secondaire, mais à quoi pourraient-ils servir ?

Les révélations sont distribuées au goutte-à-goutte. Malgré un très mauvais départ, les jeunes adultes s’attachent l’un à l’autre au point d’éprouver une attirance puissante et plus encore… Dallas s’ouvre à ce jeune homme qui n’arrête pas de la surprendre. Alexander découvre une jeune fille blessée à qui la vie n’a pas fait de cadeaux. Le tout est ponctué de petites touches d’humour dont une qui m’a sacrément fait rire, mais aussi de belles émotions et d’une évolution agréable et cohérente.

Roadway n’est pas une fiction chargée de rebondissements ni d’action, elle ne m’a pas fait stresser ou avoir chaud. C’est une histoire douce, dont les émotions sont très bien transmises et belles. Puis on lit la fin. On a peur avec les personnages, on ressent leur douleur. On veut tuer l’auteur et on attend impatiemment le tome deux !

J’ai beaucoup apprécié ce premier tome. Roadway fait partie des lectures de l’été !

J’avais lu le premier tome en août 2019 et je suis ravie d’avoir enfin pu découvrir la suite de cette duologie. Cette suite débute directement après l’évènement effrayant qui arrive à la fin du premier livre et dont on a aucune idée de l’issue.

Je lui dois beaucoup, Papa. Je suis parti pour me retrouver, mais c’est avec elle que j’ai compris qui j’étais et ce que je pouvais faire.

Ce tome 2 en 1 mot : touchant. C’est beau, c’est doux et réconfortant. Alors que je pensais m’ennuyer vu le lieu de l’histoire, je n’ai pas vu passer les pages ! L’auteure a su maitriser son univers et éviter les longueurs.

— Tu es devenue une partie du projet, avoue-t-il. Je ne m’imagine pas repartir sans toi.

J’ai vraiment eu beaucoup de plaisir à lire cette duologie. C’est une très belle histoire pour l’été, avec une romance douce et adorable, ponctuée de petites touches d’humour et menée par une très jolie plume. Je me suis énormément attachée à Dallas et Alexander que je quitte avec peine, mais le sourire aux lèvres.

Bravo Angéline !

P.S J’attends Amour Fantôme dans ma bibliothèque 😉

Acheter le tome 1
Les couvertures de la version broché et numérique sont différentes

Laisser un commentaire