Chroniques

Ludivine

« — Se soumettre, c’est savoir s’abandonner. Et l’abandon de soi passe par une connaissance de son corps et de ses désirs. »

Décidée à s’émanciper de la tutelle étouffante de son père, notable bordelais autoritaire et inflexible, Ludivine s’installe à Nice pour poursuivre ses études. Sérieuse mais déterminée à profiter de la liberté qui s’offre à elle, elle n’est pas du genre à s’en laisser compter sous ses airs de jeune fille sage.
Une rencontre va tout changer.

Arnaud de Ferrand, homme d’affaires charismatique, séduisant et un brin débauché l’a choisie, et rien ne pourra le détourner de son but. Ce qu’Arnaud veut, il l’obtient. Saisi par sa beauté et excité par le potentiel qu’il décèle chez Ludivine, il compte bien l’emmener sur des chemins de traverse.

Tour à tour disciplinée et effrontée, Ludivine est une bonne élève. Dans le jeu de domination et de soumission qu’il lui impose, Arnaud l’initie à des pratiques dans lesquelles elle se surprend à trouver son plaisir et grâce auxquelles elle accède à une dimension qui pourrait bien bouleverser son avenir.

J’ai découvert Nadège et son roman sur Wattpad. Quand elle a annoncé qu’il était sous contrat d’édition, j’ai été ravie pour elle et me réjouissais de le redécouvrir en papier. Ce roman est destiné à un lectorat adulte au vu des passages érotiques qu’il contient.

Je ne sais pas si je crains ou désire la punition qui m’attend. Sans mauvais jeu de mots, je vais prendre une bonne fessée.

Ludivine est une jeune étudiante de Nice. Arnaud est un homme d’affaire de quarante ans. Il repère la jeune femme en qui il voit un diamant brut qui ne demande qu’à s’épanouir. Il n’a plus qu’une idée en tête : en faire sa nouvelle soumise.

Profitez encore de votre libre arbitre dans mon domaine, chère Ludivine, dans une heure tout au plus, vous en serez privée. Et avec votre consentement.

Mais Ludivine sera-t-elle prête à s’abandonner à de nouvelles pratiques où immobilisation et obéissance amènent à des plaisirs envoutants ? Sera-t-elle assez ouverte pour se perdre dans de nouvelles sensations ? Poussée par un besoin de liberté et la curiosité, elle finit par accepter le contrat. L’aventure commence…

— Alors, enseignez-moi, Monsieur.

J’ai aimé ce roman car j’ai apprécié les deux personnages ainsi que la trame qui nous pousse toujours à continuer la lecture. La plume de l’auteure est très agréable. Je trouve que Nadège a su rendre honneur à l’univers BDSM souvent méconnu – ou mal vu – et a mis au clair certains points : Le BDSM est un jeu entre deux personnes adultes consentantes. Il y a des limites claires inscrites dans un contrat afin d’offrir des plaisirs charnels et une expérience sexuelle épanouissante.

Ne pas savoir ce qui va se produire, attendre, deviner… Ce sont les préliminaires les plus excitants que je n’aie jamais connus.

J’ai apprécié tous les passages érotiques qui sont très bien décris, et bien dosés, ainsi que la relation entre les personnages. Par contre, j’aurais aimé qu’il y ait moins de changement de point de vue dans un même chapitre et que ce soit plus développé, mais malgré ça, j’ai passé un super moment pendant cette lecture et vous conseille ce roman sans hésiter si cet univers vous intrigue.

Son cri de plaisir vaut toutes les symphonies de Mozart.

« Dans la vie, il faut savoir être sage, mais pas trop… »

Lien d’achat

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code