Chroniques

Les remparts de Valère

Ce que je te donne, j’ai eu la chance de le recevoir un jour…
Et l’avantage, c’est que même si je te le donne, je ne le perds pas.

Et si chaque instant, même les plus douloureux de notre existence, nous préparaient à rencontrer le bonheur ? Avec en toile de fond la ville de Sion en Suisse ; l’auteur nous emmène sur la colline de l’énigmatique château de Valère et de sa basilique. C’est là, entre ciel et terre, que débutera pour lui un merveilleux voyage dans le temps, et l’occasion d’appréhender le monde, les épreuves et même la mort, avec un tout autre regard.

Aujourd’hui, je vous présente l’œuvre d’un auteur un peu particulier. Baptiste est une personne que j’ai toujours appréciée. Vrai phénomène et personnalité locale dans ma région. Il peut vous faire pleurer de rire ou vous émouvoir. J’ai le plaisir de partager avec vous mon avis sur son premier livre : Les remparts de Valère.

Le titre m’a tout de suite parlé, comme à la plupart des Valaisans : le château de Valère et sa basilique se trouvent sur une colline, au cœur de la capitale de notre Canton : Sion

Les chapitres vous entraînent tantôt dans les années 1950, tantôt à notre époque. Une jolie plume décrit avec justesse les émotions des protagonistes, les paysages, mais aussi leurs réflexions et prises de conscience. Ce petit livre agréable à lire devrait vous charmer. Pour ma part, j’ai été émue à la fin de ma lecture et en ressors enrichie.

Dans ce livre, vous n’embarquerez pas dans une épopée incroyable ou une histoire d’amour torride, mais le temps d’un bref instant, vous serez immergés dans les pensées et leçons de vie de personnages réalistes qui pourraient être un voisin, un ami, ou encore vous-même.

« Les remparts de Valère » est disponible dans les librairies valaisannes, mais si vous n’êtes pas de la région, vous pouvez contacter Baptiste directement pour vous le procurer.

Je pense que ton cœur est comme la basilique de Valère, sa porte est légère mais les remparts qui l’entourent sont solides, gigantesques et nombreux. Alors que tu penses protéger ton cœur en bâtissant des murs, tu ne fais que l’enfermer.

Crédit des deux photos de Sion : notrehistoire.ch et telegraph.co.uk

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code