Entre nous

Les liseuses

Bonjour tout le monde !

Aujourd’hui, je viens vous parler des liseuses. Ça fait une année que j’ai la mienne, et je l’adore !

Cette photo n’est pas le modèle exact cité

Une liseuse ? donc Une tablette ?

Ah non ! Sacrilège. Ce n’est pas comparable, petite marmotte. La liseuse a été conçue pour que l’image affichée soit similaire au papier avec une lumière adaptée. Par conséquent, tes petits yeux sont en sécurité et peuvent lire pendant des heures sans risques. Certaines sont également dotés d’un mode spécial nuit : selon des heures définies, l’écran va gentiment passer sur des couleurs orangées afin d’éliminer la fameuse lumière bleue. C’est y pas beau ?

Et c’est quoi l’avantage d’une liseuse ?

Il y en a plusieurs, chère petite marmotte :

  • Sa taille, son épaisseur et son poids
  • Le prix des livres est en moyenne 13 euros de moins qu’en papier (entre 2,99 et 4,99 euros).
  • Un gain de place à la maison ou d’y avoir que vos coups de cœur.
  • Ca vous permet d’acheter des livres que vous ne voulez pas spécialement acheter en papier, mais qu’on veut trop lire !
  • Vous aurez des tonnes de livres avec vous pour le même poids, au lieu de porter plusieurs livres : un sacré plus en voyage/vacances ou dans la vie de tous les jours.

Pas mal du tout, j’avoue, mais… ça coute combien, cette histoire ?

Ah, the question, hein ? Et ben, il y a de tout ! Les plus abordables sont autour de 80 euros et pour les plus sophistiquées, ça peut grimper à 280 euros. Le prix varie selon la grandeur de l’écran, la technologie, son autonomie et sa mémoire interne, si elle elle étanche, etc.

Il y a deux marques principales : Kobo et Kindle.

Intéressant. Alors, t’as la quelle et pourquoi ?

J’ai porté mon dévolu sur une Kobo, après avoir fait pas mal de recherches et des comparaisons. Je ne voulais pas de Kindle pour « éviter » Amazon. (Oui, merci quand même Amazon de me permettre d’être une auteure auto-éditée).

Ensuite, je ne voulais pas qu’elle soit trop grande, voir des avis positif et je trouvais que l’étanchéité était un point intéressant, on ne sait jamais, en plus de pouvoir lire sans peur dans le bain.

Ma liseuse est une Kobo aura h2o 2ème édition

Cette photo n’est pas le modèle exact cité

Kobo a intégré son fameux mode nuit, Comfortlight PRO, qui protège les yeux contre les effets nocifs de la lumière bleue. L’éclairage de la dalle de 6,8 pouces s’adapte à la lumière ambiante pour épargner les yeux. La technologie avait été inaugurée sur la Kobo Aura One, liseuse haut de gamme du fabricant. C’est donc une première pour une liseuse de milieu de gamme. Cette option permet de choisir une heure de coucher (entre 21h et 3h du matin) à partir de laquelle l’écran prend une teinte orangée qui s’intensifie progressivement en imitant la progression naturelle du soleil et en éliminant la lumière bleue nocive pour le sommeil.

Cette Kobo mesure 172 x 129 x 8,8 mm et affiche 207 grammes contre 233 g à la version précédente. Un vrai confort !

La façade arrière est antidérapante (granuleuse), avec le logo Kobo inscrit verticalement et un bouton marche/arrêt bleu turquoise. Sur la face avant, le second logo Kobo est en bas à gauche.

L’écran tactile e-Ink Carta à 16 niveaux de gris d’une diagonale de 6,8 pouces (17,3 cm) et d’une définition de 1440 x 1080 (212 ppp). Le taux d’occupation de la surface de l’écran reste à 62,55 %. La mesure du taux de contraste nous a révélé un indice de 107, plaçant la Kobo Aura H2O Édition 2 One sur la seconde marche du podium, derrière la Kobo Aura One (indice 120). Les mesures ont été effectuées rétroéclairage éteint. Pour information, l’indice d’une page d’un livre de poche est de 53.

L’article au complet ici

Cette photo n’est pas le modèle exact cité

As-tu une liseuse ? Si oui, la quelle ? Es-tu content(e) ?

Si non, es-tu tenté ? Vas-tu sauter le pas ?

Bonne lecture

Source photos Pixabay et les numériques

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code