Chroniques

Le succès du malheur

«Parfois, la simplicité d’un court instant peut faire chavirer quelque chose en nous, guérir une part abîmée, ou encore rouvrir de vieilles blessures enterrées dans le passé. »

Ella est bien décidée à oublier Anthonius, ce jeune homme séduisant, toujours bien coiffé, mais qui vient surtout de la larguer. Ses amies l’avaient avertie, pourtant : les gosses de riches, en dehors de ces romans qu’elle affectionne tant, ne cachent jamais de cœurs tendres sous leurs vestons Gucci. Or, ce n’est pas la faute d’Ella. Tout le monde sait que les étudiants en littératures sont forcément romantiques, n’est-ce pas ?

Sauf que ce soir, c’en est fini de ce stéréotype. Non, ce soir, Ella est déterminée à jeter son dévolu sur un homme normal, loin de la richesse et du vice. Et c’est exactement ce qu’elle fait lorsqu’elle croise le regard de Willem, un étrange garçon à la chevelure indomptable et vêtu de vêtements deux fois trop grands.

Mais fais attention, Ella… il paraît que les apparences sont parfois trompeuses.

J’ai découvert Jessica, auteure canadienne avec son bel accent sur Instagram, en lisant sa première duologie « À jamais plus de 500 mètres » (chronique ici). Quand elle a commencé à poster « Le succès du malheur », le résumé me plaisait déjà beaucoup, ainsi que la couverture et je savais que je ne serai pas déçue comme j’avais adoré sa première œuvre. Je n’ai pas pu l’attaquer tout de suite et quand j’ai commencé, elle était entièrement publiée. Je l’ai dévorée en quelques jours. Oups.

La plume de l’auteure est agréable, facile à lire. Une syntaxe excellente, un vocabulaire varié, des descriptions complètes, tout est réuni pour une lecture fluide.

J’aime l’idée qu’il y ait plus grand que nous. Que même si nos problèmes semblent immenses, ce n’est rien comparé au monde nous entourant.

Les deux personnages ont leurs secrets bien enfouis. Willem souffre d’une maladie psychologique, résultat d’un passé douloureux qui l’a marqué à jamais. Ella a dû prendre une décision difficile et l’a affrontée seule, lui laissant des traces indélébiles. Ils se retrouvent par un hasard pas si hasardeux dans un bar d’Amsterdam. Au début, c’est l’explosion et l’incompréhension. Willem s’enfuit et Ela part à sa suite pour l’engueuler, énervée d’avoir été rejetée alors qu’elle n’avait rien fait de mal. Quelques jours plus tard, ils découvrent qu’ils vont devoir travailler ensemble. Ils ne comprennent pas comment l’autre fonctionne, mais des efforts envers l’autre vont devoir être faits s’ils veulent réaliser leur rêve : travailler dans l’édition et être édité.

Leur relation évolue gentiment, avec une cohérence parfaite. Impossible de ne pas craquer pour l’un ou l’autre. Je me suis très vite attachée aux protagonistes principaux, comme aux secondaires. Nous passons du rire, à la frustration, à la colère et la peur… Beaucoup d’émotions se mélangent pour mon plus grand plaisir.

Chaque chapitre nous donne envie de passer au suivant. Les pièces du puzzle sont distribuées avec minuties par l’auteure. Plus on découvre le passé des personnages, plus on les connaît et les apprécions, ajouté à leurs pensées et actions actuelles. J’ai adoré la force de caractère d’Ella, sa gentillesse et son altruisme, tout comme j’ai été charmée par Willem et sa sensibilité. Chacun découvre l’autre dans une belle romance qui évolue avec douceur et cohérence.

Si vous cherchez une belle histoire touchante, avec des personnages construits et un message très important, « Le succès du malheur » n’attend que vous !

Bravo Jessica !

Lire la fiction sur Wattpad

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code