Chroniques

Attirance criminelle

« Encore une fois, nos corps avaient parlé pour nous. Encore une fois, nous étions face à une attirance criminelle qui dépassait les limites du raisonnable et, pourtant, nous ne pouvions y échapper. »

Après la mort de son frère, Maya se réfugie dans la photographie, sa grande passion, celle qui l’aide à ne pas perdre le fil. Lorsqu’elle emménage à Phoenix pour sa rentrée universitaire, elle est déterminée à prendre un nouveau départ. Mais un soir, alors qu’elle décide de visiter les alentours, la jeune fille se perd dans les ruelles sombres d’un quartier malfamé. Témoin d’un meurtre, elle tombe sous la menace d’un tueur en cavale, Evann Black. Froid et violent, il fait de Maya sa nouvelle victime.

Une attirance troublante et ambiguë s’installe alors entre l’innocente étudiante et le dangereux criminel…

Cette trilogie de Jenn me faisait de l’œil depuis un sacré long moment vu tous les retours positifs que j’ai lu et le genre qui correspond totalement à mon style de lecture : romance et action. Jenn est une auteure française éditée chez Plume du Web, elle s’est faite connaître sur la plateforme Wattpad sous le pseudo de Mad World. Attirance criminelle y a dépassé les deux millions de vues.

— C’est ce qui s’appelle être au mauvais endroit au mauvais moment, Trésor, lâcha-t-il sadiquement.

L’auteure a une plume agréable, sans chichi qui – comme Maya – va nous envoyer entre les mains d’Evann Black. Chaque chapitre nous pousse à lire le suivant, que ce soit par les rebondissements, l’évolution de la relation ou de la trame. C’est impossible de ne pas s’attacher à Maya et une chose est sûre : Evann est intriguant, troublant. Comme la jeune femme, on ne peut s’empêcher de vouloir en apprendre plus sur lui.

— Et le pire… c’est que j’ai beau pointer ce flingue sur toi… j’ai beau avoir mon doigt prêt à appuyer sur la détente… j’en suis incapable. Je peux pas te faire ça parce que tu me retournes le cerveau.

La façon de penser de Maya est jeune et peut gêner, mais ça ne m’a pas empêché d’accrocher à l’histoire, d’avoir une lecture addictive et de rire par moments. La relation entre les deux protagonistes évolue, est intéressante et j’ai été enveloppée par les différentes émotions.

— Premièrement, je vous rappelle que je n’ai que dix-huit ans et que mon expérience avec la gent masculine est très limitée. Deuxièmement, je n’ai jamais demandé à faire ce genre de choses. Conclusion, mon droit de paniquer en ce moment même est tout à fait légitime !

Le tome 2 est déjà en train de défiler sous mes yeux.

Lien d’achat.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code